Les quartiers relevant, au 31 décembre 2014, d'un zonage de la politique de la ville et qui ne présentaient pas les caractéristiques d'un quartier prioritaire de la politique de la ville au 1er janvier 2015 ont fait l'objet d'un dispositif de veille active mis en place par l'État.

À ce titre et à la demande du Président de DOUAISIS AGGLO et des partenaires, les maires concernés par des quartiers placés en dispositif de veille active ont été signataires du contrat de ville de DOUAISIS AGGLO. 

9 communes du territoire ont des quartiers de veille :

  • Dechy
  • Guesnain
  • Lallaing
  • les 6 communes de la vallée de la Sensée : Arleux, Aubigny-au-Bac, Brunémont, Féchain, Hamel et Lécluse.

La pauvreté diffuse constitue une spécificité du territoire.

Le revenu médian est le critère retenu pour définir la nouvelle géographie prioritaire. Les quartiers retenus montrent logiquement une pauvreté accrue sur ces périmètres.

Toutefois, et c’est une particularité du territoire de DOUAISIS AGGLO, les analyses soulignent également une pauvreté diffuse, bien au-delà de cette géographie prioritaire, avec un taux de pauvreté s’élevant à 26% sur les communes maintenues en géographie prioritaire et à 21% sur les communes en veille.

Sur les territoires en veille, l’enjeu est la mobilisation du droit commun puisque les crédits spécifiques « politique de la ville » de l’Etat s’appliquent uniquement aux quartiers prioritaires et aux quartiers vécus. C’est pourquoi, DOUAISIS AGGLO souhaite intervenir en mobilisant des moyens spécifiques en direction des quartiers de veille active afin de conforter la situation de ces quartiers. 

L’effort de DOUAISIS AGGLO se traduit par la création d’une enveloppe de 80 000€ réservée aux territoires en veille active. Elle est destinée à accompagner des projets portés par les communes ou les associations locales qui répondent en priorité à un des objectifs spécifiques du Contrat de Ville.