La mort n’est pas une fatalité ou comment se prémunir de la mort d’un proche à l’Antiquité ?

La famille romaine frappée par le deuil doit accomplir de nombreux gestes funéraires. Sans eux, le défunt risque de se transformer en esprit malfaisant et de menacer la tranquilité du foyer. Venez rencontrer l’association Pater Familias (association de reconstitution historique pour la promotion du monde romain et gallo-romain) afin de mieux comprendre les relations qu’entretenaient les Romains avec la mort et leurs défunts.